A la une / Alerte

Circuit-découverte des arbres

[page en cours de construction]

 

Carte des arbres à découvrir 

 

Promenade sous les arbres de Niederbronn-les-Bains

La ville de Niederbronn-les-Bains constitue un magnifique écrin pour des arbres dont certains sont plus que centenaires. Ils jalonnent un parcours en ville à travers les parcs, à la lisière de la forêt et à travers les collines environnantes.

Les arbres ont un impact positif sur le fonctionnement de nos écosystèmes urbains. Ceux-ci agissent sur la qualité de l’eau, les eaux pluviales, la température et la qualité de l’air et contribuent à améliorer nos espaces de vie et apportent un bénéfice direct sur la santé et le bien-être des habitants.

La municipalité souhaite mettre en exergue ces arbres que tout le monde connaît mais ne voit pas forcément. La présence des arbres dans notre ville et son environnement conditionnent la classification de notre ville en ville verte. À nous de continuer à mériter cette distinction et d’en faire profiter les habitants et les touristes et surtout préserver et entretenir ce patrimoine inestimable.

La présence des arbres contribue à la biodiversité, en devenant un logis, un refuge, un garde-manger, une crèche, une voie de circulation pour la faune.

Le parcours est constitué de 52 arbres dont 28 essences différentes valorisés par la ville de Niederbronn-les-Bains, en partenariat avec le Club Vosgien, à découvrir à pieds ou à vélo.
Le parcours est constitué de 3 types d’écosystème : l’arbre, la haie et le verger.

Des plaquettes identifient les arbres, en précisant le nom scientifique, la famille et le nom commun, ainsi que les mensurations et l’âge approximatif des arbres.

Le parcours hors ville présente des haies champêtres, des arbustes et des herbacées divers. Elle est un de nos patrimoines naturels les plus riches.

Dans une haie on peut trouver :
- jusqu'à 20 espèces d’oiseaux, de mammifères, d'essences d'arbres et d'arbustes 
- jusqu'à une centaine d’espèces d’insectes et de plantes herbacées
- plusieurs dizaines de pollinisateurs et d'araignées.

Il constitue la richesse et l’histoire de notre patrimoine régionale.

Les vergers aux abords des villages et villes assurent la transition entre la nature et l’urbanisation. Ils contribuent à la diversité paysagère et favorisent la biodiversité, en offrant gîte et couvert aux oiseaux, insectes et plantes. Les vieux fruitiers constituent également une réserve génétique qu’on ne trouve pas dans les vergers commerciaux.

Les arbres ont contribué à l’autonomie alimentaire de nos ancêtres durant des décennies et dessiné nos paysages changeant en fonction des saisons.

Les fruits étaient utilisés pour différents usages. Les plus beaux étaient consommés sous diverses formes (confitures, pâte de fruit, tarte, clafoutis, jus, sirop, nectar) et séchés pour la confection de douceurs en hiver. Les autres fruits étaient distillés (poire, kirsch, mirabelle, quetsche, framboise).

Mais attention les vergers sont menacés à cause de l’urbanisation galopante, l’abandon ou le manque d’entretien des arbres, la mécanisation et le remembrement.

Ce projet a pu être réalisé grâce au concours de la municipalité, du Club Vosgien et de messieurs R. Blaise et C. Burr. 

 

Présentation des essences d'arbres

La présentation des arbres ci-dessous concerne les essences d'arbres en général mais ils sont illustrés par des photos des arbres de Niederbronn-les-Bains.

1. Hêtre pourpre

1. Hêtre pourpre

1. Hêtre pourpre

• Origine : Europe.

• Taille : Jusqu’à 35 mètres.

• Longévité : 300 ans.

• Fruits : Faine.

• Feuilles : Caduques, les feuilles alternes sont entières et simples, de forme ovale à longues de 6 à 10 cm et larges de 4 à 7 cm, brillantes et légèrement coriaces.

• Utilisation : Ornementale ,mobilier, bois de chauffage, papeterie.

• Divers: Le hêtre pourpre est un cultivar. Du hêtre commun, dit «fayard», qui est une essence indigène de France, ainsi qu’en Europe Centrale. Les Germains ont sculpté des runes sur des bâtons en bois de hêtre d'où l'allemand Buchstabe «lettre», mot-à-mot «bâton de hêtre». Il a également un feuillage marcescent, il reste sur le bois durant l’hiver et tombe à la venue des nouvelles feuilles. Le hêtre présenté faisait sans doute déjà parti du parc entourant les bureaux De Dietrich situé sur la place.

2. Catalpa ou arbre à haricots

2. Catalpa ou arbre à haricots

2. Catalpa ou arbre à haricots

• Origine: Sud des États Unis (Floride Mississippi).

• Taille: Jusqu’à 15 mètres.

• Longévité : + de 300 ans.

• Fruits : Gousse ou capsule.

• Feuilles : Caduques, grandes feuilles (30 cm de long), disposées. Leur bord est entier ou parfois découpé en 2 lobes latéraux ; elles ont un long pétiole et une face inférieure un peu velue. Elles dégagent une odeur désagréable quand on les froisse.

• Utilisation : ornementale en arbre isolé ou en alignement.

• Divers : Introduit en Europe au début du XVIIIe siècle, (1726). Les Indiens Cherokee en consommaient les graines. Dans le parc du château de Versailles on peut encore admirer un des premiers catalpas introduits en France, il y a 290 ans. Il est souvent confondu avec le Paulownia, car ils ont tous les deux de grandes feuilles, mais le catalpa à des fleurs blanches tachetées brun-rouge et des fruits en forme de gousses, type haricot et le paulownia à des fleurs violettes et ses fruits sont des capsules ovoides.

3. Chêne sessile ou rouvre ou chêne noir ou chêne à trochets

3. Chêne sessile ou rouvre ou chêne noir ou chêne à trochets

3. Chêne sessile ou rouvre ou chêne noir ou chêne à trochets

• Origine : Régions tempérées de l’hémisphère Nord.

• Taille : Jusqu’à 40 mètres.

• Longévité : 1000 ans si de bonnes conditions.

• Fruits : Glands.

• Feuilles : Caduques, les feuilles sont alternes, glabres, nettement pétiolées, lobées, en coin simple à la base. Les lobes, assez nombreux sont peu marqués, mais assez réguliers.

• Utilisation : Charpente, menuiserie, ébénisterie, tonnellerie, bois de chauffage, papeterie.

• Divers : On compte plus de 300 espèces de chêne. Un seul chêne fournit subsistance et abri à plus de 300 espèces d’organisme vivant. Le chêne rouvre à servi à la construction des bâtiments de guerre français et anglais. Les glands ont été consommés par l'homme en période de disette. La farine de glands écorcés, broyés et cuits à plusieurs eaux donne une purée qui peut s'utiliser immédiatement en platsalé ou dessert sucré ou être séchée. L'écorce fournit du tan, source de tanins autrefois indispensable en tannerie pour le tannage du cuir, qui rendait le cuir dure et résistant. Le chêne sessile a des glands sans pédoncules, contrairement au chêne pédonculé.

4. Tileul

4. Tileul

4. Tileul

• Origine : Europe du sud et centrale.

• Taille : Jusqu’à 18 mètres.

• Longévité : 400 ans.

• Fruits : Akène.

• Feuilles : Caduques, les feuilles sont alternes, longues de 3 à 8 cm, à contour circulaire, en forme de cœur, finement dentées et glabres.

• Utilisation : Sculpture, sabots légers, ustensiles de cuisine, instruments de dessin, bobines de fils, plateaux d'imprimerie, pinceaux plats, crayons, allumettes, moules de fonderie, meubles, jouets, boîtes et récipients divers, lutherie, ruches, prothèses, instruments de musique, bois d'ébénisterie, sculptures de toutes sortes, tournerie, crayons, placages, pâte à papier, panneaux de fibres et de particules, parfumerie et utilisation médicinale (infusions apaisantes et calmantes).

• Divers : En 1989, le tilleul a officiellement été choisi en France pour commémorer la Révolution en 1789. Les masques des sarcophages en Egypte étaient en tilleul, ce qui signifie le caractère sacré de cet arbre. Les tilleuls à grandes feuilles semblent être les plus résistants que ceux à petites feuilles.

5. Marronnier blanc ou châtaignier des chevaux

5. Marronnier blanc ou châtaignier des chevaux

5. Marronnier blanc ou châtaignier des chevaux

• Origine : Nord de la Gréce et Bulgarie.

• Taille : Jusqu’à 25 mètres.

• Longévité : 200 ans.

• Fruits : Marrons.

• Feuilles : Caduques, les feuilles sont opposées, grandes (30-50 cm), munies d'un long pétiole, palmées, à 5 ou 7 folioles dentelées.

• Utilisation : Ornementale : caisserie d'emballage, intérieur de meubles, sculpture, tournerie, modelage, orthopédie, panneaux pour la peinture. Utilisation médicinale.

• Divers : Introduit en Europe en 1576, grâce à Charles de l'Ecluse, et en France dans le début des années 1600. Il a été mis à la mode par Marie de Médicis, à Paris. En 1870, les marronniers représentaient 80 % des arbres destinés à être plantés en alignement urbain à Paris. Toxique pour l’homme.

6. Platane

6. Platane

6. Platane

• Origine : Régions tempérées subtropicales de l'hémisphère Nord.

• Taille: Jusqu’à 55 mètres.

• Longévité : 4000 ans si bonnes conditions.

• Fruits : Akène.

• Feuilles: Caduques, de grandes feuilles (20 cm) alternés (contrairement à l’érable qui a des feuilles opposées) à 3 ou 7 lobes peu dentés. Les jeunes pousses sont couvertes de poils marron qui restent un certain temps sur les feuilles, se mêlant aux graines poilues qui se libèrent des fruits de l'année passée (en avril). Les feuilles sont grandes, coriaces, difficilement putrescibles.

• Utilisation : Ornementale, alignement de route, intérieurs de meubles (casiers, tiroirs). Menuiserie et bois de chauffe.

• Divers : Le platane le plus répandu est un hybride, le platane commun. Il est apparu au cours du XVIII siècle en Europe. Les tailles sévères annuelles (taille en tête de chat) sont bien supportées. L’élagage au printemps, au moment de la pousse des jeunes feuilles peut être très problématique pour les yeux, la gorge et les voies respiratoires car elles sont recouvertes d'un duvet de poils irritants. Dans l’antiquité, les jeunes spartiates pratiquaient leurs exercices de gymnastique sous les platanes. C'est sous un platane que discute Socrate. Les platanes en alignement étaient plantés sous le le Premier Empire afin de protéger les soldats de l’armée Napoléonienne du soleil pendant leurs trajets vers les champs de bataille. Ceux de Niederbronn-les-Bains datent de l’époque de la création des parcs au 19e siècle.

7. If

7. If

7. If

• Origine: Europe, Afrique Du Nord, 2/3 Nord de l’Asie et le Moyen Orient.

• Taille : Jusqu’à 25 mètres.

• Longévité : Plus de 1000 ans.

• Fruits : Arille.

• Feuilles : Persistantes,les feuilles sont des aiguilles un peu molles, plates de couleur vert foncé dessus et vert plus clair dessous. Elles mesurent de 20 à 35 mm. Les aiguilles sont insérées en spirale autour des pousses.

• Utilisation : ornementale , ébénisterie, lutherie, marqueterie. Utilisé en art topiaire. Utilisation médicinale (Taxol = Anticancéreux).

• Divers: C’est un conifère non résineux. Toutes les parties de l'arbre, sauf l'arille (enveloppe charnue entourant la graine), sont très toxiques. Les Romains utilisaient les branches et l’écorce de l’if pour la fabrication de filtres empoisonnés. On confectionnait des vêtements à partir de ses fibres de bois. Le bois d'if était très utilisé au Moyen-Âge pour la confection des arcs et des arbalètes, étant imputrescible, souple et robuste. Ceux de Niederbronn-les-bains datent du 19è siècle.

8. Frêne

8. Frêne

8. Frêne

• Origine : Europe et Asie Occidentale (Iran, Caucase, Russie).

• Taille : Jusqu’à 45 mètres.

• Longévité : 250 ans.

• Fruits : Samare Simple.

• Feuilles : Caduques, les feuilles sont opposées, portant 7 à 15 folioles dentées, couleur vert foncé.

• Utilisation : Manches d'outils, outils en bois (râteaux), cannes et bâtons, carrosserie. Utilisation médicinale : les feuilles sont réputées diurétiques et laxatives (en tisane), mais également anti-inflammatoires et anti-rhumatismales. On utilise encore son bois pour la fabrication des cercles à fromage et son feuillage sert de pâture aux ruminants lors des étés secs.

• Divers : Les Grecs anciens (Théophrate, Pline l’Ancien ) le recommandaient contre les morsures de serpent. Dans la mythologie grecque, le Frêne est l'arbre de Poséidon, et dans l'Iliade d'Homère, le javelot d'Achille était en frêne. C’est également le bois qui servait à fabriquer les skis et les raquettes de tennis d’autrefois. En Europe, depuis 1990, le frêne est touché par une maladie cryptogamique (champignon parasitaire) appelée la chalarose du frêne qui constitue une menace pour la survie de l’espèce.

9. Liquidambar ou Copalme d'Amérique

9. Liquidambar ou Copalme d'Amérique

9. Liquidambar ou Copalme d'Amérique

• Origine: Amérique Du Nord, Asie • Mineure, Chine.

• Taille : Jusqu’à 40 mètres.

Longévité : 150 ans.

• Fruits : Capsules orbiculaire.

• Feuilles : Caduques, les feuilles (10 à 18 cm de long) sont en formes d’étoiles, avec des nervures palmées. Elles prennent une couleur rouge puis pourpre très caractéristique à l'automne.

• Utilisation : Ornementale, ébénisterie, instrument de musique.

• Divers : Il a été découvert en Floride en 1528 par les Espagnols. Il s’est rapidement répandu en Europe après son introduction en 1681. C’est seulement depuis une centaine d’années que son bois est utilisé par l’industrie du meuble. En effet, son bois brun-rouge, dur et dense, aussi appelé bois du «noyer satiné» peut remplacer le bois de noyer dans l’ameublement. En Orient, au XIXe siècle, on extrayait de son baume un lait de beauté pour les dames. Le copalme d’Amérique produit une sève nommé Storax ou Styrax avec lequel est fabriqué un baume ayant de multiples vertus thérapeutiques. En automne il revêt de couleurs flamboyantes.

10. Charme

10. Charme

10. Charme

• Origine : Hémisphère Nord et Asie Mineure et Anatolie.

• Taille : Jusqu’à 20 mètres.

• Longévité : 150 ans.

• Fruits: Akène.

• Feuilles : Marcescentes, les feuilles alternes sont oblongues aiguës, doublement dentées, portées par des rameaux fins brun vert.

• Utilisation : Ornementale, étals de boucher, des maillets ou des manches d'outils, car est un bois dur. Utilisé dans les charmilles (haie ou allée taillée constitué de charme) car il se taille facilement. Bois de chauffage (excellentes braises) et en tournage, pâte à papier.

• Divers : Son charbon de bois était apprécié dans les forges. Les Celtes l’utilisaient en haies impénétrables, formant des enclos naturels pour le bétail et pour protéger leur propriété. Les très jeunes pousses peuvent agrémenter la cuisine sauvage. « Le charme d'Adam, c'est d'être à poil » est un moyen mnémotechnique qui permet de distinguer les feuilles du Charme (à dents) de celles du Hêtre (à poils).

11. Platane

11. Platane

11. Platane

Voir description 6

12. Orme champêtre

12. Orme champêtre

12. Orme champêtre

• Origine : Provient des Îles Britanniques, mais présent dans toute l'Europe, dans l'ouest de l'Asie et en Afrique du Nord.

• Hauteur : Jusqu’à 35 mètres.

• Longévité : 500 ans.

• Fruits : Samare.

• Feuille : Caduques, les feuilles sont alternées, simples, doublement dentées et souvent nettement dissymétriques à la base (ce qui permet la distinction avec les charmes qui ont des feuilles semblables mais symétriques).

• Utilisation : Traditionnellement était utilisé pour la fabrication de charpente, moyeux de roues, moulins à eau, poulies, bois de marine, fabrication d’arc. Mais aussi pour les instruments de musique et bois de chauffage. Gemmothérapie, une pratique utilisant les jeunes pousses ou bourgeons en macérations pour obtenir une substance à visée thérapeutique.

• Divers : Autrefois, le feuillage de l'orme champêtre était utilisé comme fourrage. Il a beaucoup été planté en ville dès François Ier et Henri IV comme arbre d’alignement pour former de l'ombre. Il était planté en quinconce autour des fermes et châteaux de nombreuses régions. Vénérés au Moyen Âge, en Occident, les ormes étaient habituellement plantés sur le parvis des églises devant les églises peut-être en raison de leur sève couleur rouge sang. L’orme servait de lieu de rencontre après la messe, le lieu de duel et la justice y était rendue. Malheureusement, l’orme a été ravagé par la graphiose, un champignon qui fait périr un grand nombre d’orme en France ces dernières années. Des variétés résistantes, tel l’orme de Sibérie ont été introduits en remplacement des anciens arbres.

13. Hêtre pleureur

13. Hêtre pleureur

13. Hêtre pleureur

• Origine : Forêts européennes.

• Hauteur: Jusqu’à 30 mètres.

• Longévité : 250 ans.

• Fruits : Faine ,inséré dans une cupule hérissée.

• Feuilles : Caduques les feuilles alternes sont entières et simples, de forme ovale, longues de 6 à 10 cm et larges de 4 à 7 cm, brillantes et légèrement coriaces.

• Utilisation : Ornementale.

• Divers : Les fruits sont comestibles et plutôt agréables au goût, il est conseillé de ne pas trop en manger. Le fruit contient une forte teneur d'acide oxalique (c’est quoi ?). Le feuillage est souvent marcescent, c’est à dire que les feuilles ne tombent qu’au printemps lors de la venue des nouvelles pousses.

14. Faux acacias ou robinier

14. Faux acacias ou robinier

14. Faux acacias ou robinier

• Origine : de l’est de l’Amérique du Nord.

• Hauteur : jusqu’à 30 mètres.

• Longévité : 300 ans.

• Fruits : gousse.

• Feuilles : caduques, les feuilles sont composées de folioles impaires disposées de part et d’autre du pétiole et une pétiole terminale.

• Utilisation : barriques, menuiserie et meubles extérieur, piquets de vignes ou clôtures. Apiculture, haies, parfumerie, bois de chauffage.

• Divers : le robinier faux-acacia fait partie de la famille des fabacées plus connue sous le nom de légumineuses, qui regroupe notamment les lentilles, les pois, les haricots ou encore les trèfles. Il est introduit en France par Robin Jean. Il subsiste 2 arbres à Paris, descendants du premier arbres planté par Robin en 1601. Bois imputrescible. Arbre toxique sauf la fleur (utilisée pour la confection de beignet). Le robinier est le principal responsable d’intoxication chez les chevaux, qui mangent les écorces.

15. Chêne rouge d'Amérique

15. Chêne rouge d'Amérique

15. Chêne rouge d'Amérique

• Origine : de l’Est de l’Amérique du Nord.

• Hauteur : jusqu’à 50 mètres.

• Longévité : 500 ans.

• Fruits : gland.

• Feuilles : marcescentes, les feuilles atteignent de 12 à 22 cm en moyenne.Elles se distinguent de celles des chênes caducs européens par leurs 4 à 5 lobes anguleux à extrémité plus ou moins épineuse. En automne, les feuilles virent au rouge.

• Utilisation : ornementale, charpente, tonnellerie, menuiserie et ébénisterie.

• Divers : l’écorce à longtemps servi au tannage des cuirs. Il est très utilisé pour le reboisement car grandi plus vite que les chêne européens. Il possède de puissantes racines qui soulèvent les revêtements épais. Il est très apprécié par les cervidés qui consomment les jeunes pousses ou s’y frottent.

16. Chêne pédonculé ou chêne blanc ou gravelin

16. Chêne pédonculé ou chêne blanc ou gravelin

16. Chêne pédonculé ou chêne blanc ou gravelin

• Origine : régions tempérées d’Europe.

• Hauteur : jusqu’à 40 mètres.

• Longévité : 1000 ans.

• Fruits : gland.

• Feuilles : caduques, les feuilles sont alternes et simples, souvent groupées en bouquets. Elles font 5-12cm sur 3-8 cm.

• Utilisation : menuiserie, aménagement intérieur, construction , charpente, escalier, tonnellerie, pâte à papier, bois de chauffage.

• Divers : c’est une espèce pionnière ou post pionnière. Grâce au geai, qui transporte les glands sur plusieurs kilomètres, le chêne est un colonisateur. Le chêne pédonculé était autrefois planté dans les bocages et taillé en têtard pour fournir du bois de chauffe. Il supporte mal les fortes sécheresses estivales contrairement au chêne sessile.

17. Frêne

17. Frêne

17. Frêne

Voir description 8

18. Séquoia géant

18. Séquoia géant

18. Séquoia géant

Classé arbre remarquable.

• Origine : Sierra Nevada en Californie.

• Hauteur : jusqu’à 115 mètres.

• Longévité : 3500 ans.

• Fruits : Cône.

• Feuilles : persistantes, les feuilles sont disposées sur les rameaux secondaires en deux rangs d’aiguilles aplaties, longues, vertes dessus, blanchâtres dessous.

• Utilisation : menuiserie extérieur : poteaux de téléphone, toitures, piquets de clôture, palissades et bardeaux. Menuiserie intérieur.

• Divers : le chef indien Sequoyah, le Cherokee, aussi connu sous le nom de George Guess, inventeur de l’alphabet cherokee, a donné son nom à l’arbre en raison de sa force et de sa persévérance. Il est aussi appelé Welligtonia en Grande Bretagne. C’est l’arbre le plus haut du monde. Et le 3e arbre le plus ancien de la planète après le Wollemi et le Gincko billoba. Sa croissance est rapide : en 100 ans, il peut atteindre 30 mètres. C’est un arbre qui résiste bien au feu car son écorce est gorgée d’eau d’où son autre nom l’arbre du boxeur car son écorce très spongieuse absorbe les coups. Les 2 spécimens les plus célèbres sont le Général Sherman et le Général Grant , 80 m de hauteur et 24 m de circonférence. Les sequoias de Niederbronn-les-Bains ont tous été planté en 1867 par Fest Anton, jardinier de Niederbronn-les-Bains. Il les avait ramené d’un voyage en Californie.

19. Orme

19. Orme

19. Orme

Voir descriptif 12

20. Tilleul à grandes feuilles

20. Tilleul à grandes feuilles

20. Tilleul à grandes feuilles

Voir descriptif 4

21. Hêtre

21. Hêtre

21. Hêtre

• Origine : Europe.

• Hauteur : jusqu’à 35 mètres.

• Longévité : 300 ans.

• Fruits : faine.

• Feuilles : caduques, les feuilles sont ovales et mesurent de 6 à 14 cm. Elles sont simples, alternes et dentées grossière. Elles sont cireuses et rigides au toucher.

• Utilisation : mobilier, chauffage, papeterie.

• Divers : le hêtre commun, dit «fayard», est une essence indigène de France, et d’Europe centrale . Les Germains ont sculpté des runes sur des bâtons en bois de hêtre d'où l'allemand Buchstabe «lettre», mot-à-mot «bâton de hêtre».

22. Epicéa bleu ou épinette bleu

22. Epicéa bleu ou épinette bleu

22. Epicéa bleu ou épinette bleu

• Origine : Amérique du Nord.

• Hauteur : jusqu’à 30 mètres.

• Longévité : 500 ans.

• Fruits : cône.

• Feuilles : persistantes, les aiguilles sont piquantes, épaisses de couleurs gris-bleu.

• Utilisation : ornementale, menuiserie, charpente, lutherie.

• Divers : était utilisé comme sapin de Noël car conserve bien ses aiguilles mais est progressivement remplacé par le sapin de Nordmann.

23. Epicéa commun

23. Epicéa commun

23. Epicéa commun

• Origine : Europe, Scandinavie et partie européenne en Russie. Il pousse au-dessus de 400 mètres d’altitude.

• Hauteur : Jusqu’à 60 mètres.

• Longévité : 500 ans.

• Fruits : cône.

• Feuilles : persistantes, les aiguilles, solitaires, sont disposées en brosse sur le rameau. Elles sont piquantes et leur section transversale est quadrangulaire. De couleur vert foncé sur toutes les faces, elles mesurent entre 15 et 25 mm de longueur.

• Utilisation : Industrie : Pâte à papier, panneaux de fibres, emballage, coffrage, charpente, la lutherie, Chauffage (Granulés ou chauffage industriel ou méthanisation).

• Divers : Traditionnellement utilisé comme sapin de Noël, mais de plus en plus remplacé par le sapin de Nordmann. Le bois d’œuvre n'est pas identifié en tant qu'épicéa, mais en tant que sapin. L'épicéa commun pique et ses aiguilles poussent tout autour des rameaux , contrairement au sapin. L’épicéa commun a des propriétés antiseptiques, sédatives, et antibiotiques.

24. Mélèze

24. Mélèze

24. Mélèze

• Origine : Europe centrale.

• Hauteur : Jusqu’à 40 mètres.

• Longévité : 600 ans.

• Fruits : Cône.

• Feuilles : caduques, les aiguilles sont peu coriaces, insérées en rosette sur les rameaux courts ou isolément sur les rameaux longs. Elles se concentrent par touffes composées de 35 à 40 aiguilles le long des rameaux.

• Utilisation : Charpente, menuiserie intérieure et extérieure. La térébenthine de Venise est fabriquée avec la résine du mélèze, elle était l’un des ingrédients de la cire à cacheter. Ses aiguilles ont des propriétés médicinales.

• Divers : C’est un bois imputrescible et donc utilisé pour des bardeaux de toits ou des gouttières. C’est le seul conifère qui perd ses aiguilles en hiver. Le mélèze d’Europe peut être tailler en bonzaï. Un suc au goût sucré, apparaissant durant la nuit, au printemps, et résultant d’un chuintement de l’épine du mélèze appelé la manne de Briançon est utilisé en pharmacopée.

25. Erable plane

25. Erable plane

25. Erable plane

• Origine : Europe, Asie.

• Hauteur : Jusqu’à 30 mètres.

• Longévité : 200 ans.

• Fruits : Disamare.

• Feuilles : caduques, les feuilles, opposées, sont palmées avec cinq nervures à lobes très pointus, à dents aiguës.

• Utilisation : Ornementale, alignement, bois de chauffage, menuiserie, tournerie.

• Divers : Arbre très mellifère. Son nom commun lui vient de la forte ressemblance des feuilles avec celles du platane. En général, l'érable plane commence à fleurir à l'âge de 15-20 ans. La feuille qui est sur le drapeau du Canada est la feuille d'érable à sucre et non celle de l'érable plane. Celui du Jardin des Anglais date de l’aménagement du parc au 19e siècle.

26. Bouleaux verruqueux

26. Bouleaux verruqueux

26. Bouleaux verruqueux

• Origine : Europe, Asie.

• Hauteur : Jusqu’à 25 mètres.

• Longévité : 100 ans.

• Fruits : Cône.

• Feuilles : Caduques, les feuilles sont triangulaires, pointues et doublement dentées. Il s'agit de feuilles simples, caduques et disposées de façon alternée.

• Utilisation : Alimentation (Sève de bouleau, bière, sirop, vin vinaigre) pâte à papier, ornementale, herboristerie, gemmothérapie.

• Divers : C'est une espèce pionnière. Le bouleau pousse isolé ou en petits groupes (souvent de trois: on parle alors de «cépée»). A d’importantes propriétés médicinales (diurétiques, dépuratives, et anti-rhumatismales). Dans la mythologie romaine, les verges de bouleau étaient utilisés pour la flagellation et la "purification" des condamnés.

27. Séquoia géant

27. Séquoia géant

27. Séquoia géant

Voir description 18

28. Gincko Biloba ou arbre aux 40 écus

28. Gincko Biloba ou arbre aux 40 écus

28. Gincko Biloba ou arbre aux 40 écus

• Origine : Chine et ensuite Japon et Corée.

• Hauteur : Jusqu’à 30 mètres.

• Longévité : + de 1000 ans.

• Fruits : Noix.

• Feuilles : Caduques, les feuilles sont uniques parmi les arbres, puisque formées de deux lobes en forme de palmes et ne présentant pas de nervure centrale comme la quasi-totalité des plantes modernes. Elles sont de 5 à 15 cm de long.

• Utilisation : Alimentaire (graine et noix), ornementale, utilisation médicinale.

• Divers : Il serait originaire de Chine, mais découvert par l’allemand Kaempfer au Japon en 1690.Il a été surnommé « arbre aux 40 écus » car un plant fut acheté pour 40 écus, en 1788 par un botaniste de Montpellier à un botaniste anglais. Il serait apparu, il y a plus de 270 millions d'années soit une quarantaine de millions d'années avant l'apparition des dinosaures. Il fut le premier arbre à repousser après l'explosion de la bombe atomique le 6 août 1945 à Hiroshima. Il est considéré comme un des plus importants arbres médicinaux actuellement, les recherches sont orientées sur l’extrait des feuilles vertes séchées.

29. If

29. If

29. If

Voir description 7

30. Thuya

30. Thuya

30. Thuya

• Origine : Régions tempérées de hémisphérique nord.

• Hauteur : Jusqu’à 30 mètres.

• Longévité : 100 ans.

• Fruits : Cône.

• Feuilles : Persistantes, les feuilles sont opposées et en formes d'écailles, sauf les jeunes pousses qui ont un feuillage juvénile en aiguilles.

• Utilisation : Ornementale, brise vue.

• Divers : Appelé "Arbor vitaey" qui veut dire Arbre de la vie en latin. Ce nom lui a été donné pour son feuillage persistant qui ne bouge pas de janvier à décembre. Son bois est vendu sous la dénomination commerciale de «red cedar». Le feuillage des thuyas est riche en vitamine C et fut utilisé comme remède contre le scorbut par les Amérindiens et les premiers explorateurs européens. Il est déconseillé de mettre les déchets du thuya sur le compost à cause de sa teneur en terpènes (substances chimiques, constituants « de senteurs » des végétaux) qui sont toxiques pour l’homme et même les animaux.

31. Tilleul

31. Tilleul

31. Tilleul

Voir description 4

32. Chêne rouvre

32. Chêne rouvre

32. Chêne rouvre

Voir description 3

33. Chêne rouvre

33. Chêne rouvre

33. Chêne rouvre

Classé arbre remarquable.
Voir description 3

34. Châtaignier

34. Châtaignier

34. Châtaignier

• Origine : Europe, Afrique du Nord, Carpates.

• Hauteur : Jusqu’à 30 mètres.

• Longévité : 1000 ans.

• Fruits : Châtaigne (akène).

• Feuilles : Caduques, les feuilles alternes, sont longues (20 cm), pétiolées, coriaces, à grosses dents pointues.

• Utilisation : Charpente, menuiserie, ébénisterie, tonnellerie, bois de chauffage, papeterie, viticulture.

• Divers : C’est un bois imputrescible et résistant à la pourriture et aux parasites, de part sa teneur en tanin. Il était utilisé pour la construction de charpente dans les châteaux car il repoussait les araignées. Dans les régions viticoles le bois de châtaignier étaient utilisés pour les piquets de vignes, fréquemment remplacés par des piquets en faux acacias. La châtaigne a joué un rôle majeur dans l’alimentation humaine, elles peuvent être consommés crues, bouillies, grillées ou rôties.

Celui qui est devant vous est le vestige d’un très vieil spécimen, qui sers de refuge et de totem.

35. Chêne rouvre

35. Chêne rouvre

35. Chêne rouvre

Voir description 3

36. Châtaignier

36. Châtaignier

36. Châtaignier

Voir description 34

37. Chêne rouvre

37. Chêne rouvre

37. Chêne rouvre

Voir descriptino 3

38. Hêtre

38. Hêtre

38. Hêtre

Voir description 21

39. Châtaignier

39. Châtaignier

39. Châtaignier

Voir description 34

40. Châtaignier

40. Châtaignier

40. Châtaignier

Voir description 34

41. Sequoia

41. Sequoia

41. Sequoia

Voir description 18

42. Pin sylvestre

42. Pin sylvestre

42. Pin sylvestre

• Origine : Europe Asie du Nord, Montagnes du nord du Moyen Orient.

• Hauteur : Jusqu’à 40 mètres.

• Longévité : 600 ans.

• Fruits : Cône.

• Feuilles : Persistantes, les aiguilles, mesurent 4 à 8 centimètres de longueur. Les aiguilles sont gris vert ou gris bleuté, elles sont souples, pointues, mais non piquantes.

• Utilisation : Autrefois le bois de pin sylvestre était très utilisé pour les bâtiments marins, bois de construction, bois d’œuvre, papeterie, térébenthine, utilisation médicinale (Bourgeons, Résine). L'essence extraite de la résine sert notamment de solvant pour les graisses, des huiles et des cires.

• Divers : C’est le seul pin de l’Europe du Nord ayant survécu à la dernière glaciation. Les feuilles effilochées peuvent donner de la «laine» (rembourrage) pour des coussins médicaux.

43. Thuyas

43. Thuyas

43. Thuyas

Voir description 30

44. Erable à petites feuilles

44. Erable à petites feuilles

44. Erable à petites feuilles

• Origine : Europe, Asie.

• Hauteur : Jusqu’à 15 mètres.

• Longévité : 200 ans.

• Fruits : Disamare (samare double).

• Feuilles : Caduques, les feuilles sont toujours opposées et en disposition décussée (c'est à dire, deux paires se suivent en tournant de 90° en plan).

• Utilisation : Ornementale, alignement, bois de chauffage, menuiserie, lutherie. On utilisait l'Érable pour les hélices d'avion et les planches à découper. Production de sirop d'érable et de bière.

• Divers : Arbre très mellifère. L’Iliade rapporte que le cheval de Troie fut fabriqué en Érable.

45. Bosquet, haies

45. Bosquet, haies

45. Bosquet, haies

Les haies ont été planté en Europe et en France dès l’Antiquité. A partir du XVIe siècle, les haies étaient utilisées pour clore son terrain et délimiter sa propriété.

Les haies fournissaient aux paysans le bois de chauffage, indispensable à la cuisine, ainsi qu'un complément alimentaire appréciable grâce aux fruits et aux petits animaux qu'elles abritaient. La mécanisation et le remembrement du XXe siècle, sont à l’origine de la disparation de 70 % des bocages en France.

A quoi sert une haie ?

• Elle est un régulateur climatique :

Selon les saisons, elle offre de l’ombre, augmente la sensation de fraîcheur, participe à la formation de rosée et protège contre les vents froids.

• Elle est un modulateur de température.

Un mur végétal dense et les turbulences induites augmentent la sensation de fraicheur.

• Elle est un régulateur de l’eau. Elle favorise l’infiltration de l’eau le long de ses racines et donc évite le ruissellement. La haie contribue à alimenter les nappes phréatiques et limitent les phénomènes de sécheresse et d’inondation. Elle participe au ralentissement de l’érosion des sols. En effet, une haie de 1 m de haut protège du vent les 10 m de sol suivants.

• Elle est contributeur de la restauration et préservation de la biodiversité. Les haies vives forment des réseaux de corridors écologiques reliant des sites boisés nécessaires au déroulement des cycles biologiques de la faune : sites de nourrissage, de repos, d’hibernation, de reproduction, etc. On peut y trouver 10 à 20 espèces d’oiseaux, 10 à 20 espèces de mammifères, 10 à 20 essences d’arbres et d’arbustes, ainsi que plusieurs centaines d’espèces d’insectes, plusieurs dizaines de pollinisateurs, et 40 à 60 espèces d’araignées. Les haies et les herbacés constituent un corridor biologique pour des espèces dites "utiles", notamment au niveau de la régulation des ravageurs. Grâce aux haies, les prédateurs insectivores peuvent accéder à une partie du paysage agricole semi-ouvert et aux vergers où ils peuvent jouer leur rôle d'auxiliaire de l'agriculture. En replantant les haies, et en tentant de recréer un réseau, on contribue efficacement au maintien de ce paysage traditionnel des campagnes et à la restauration d’un système agricole plus riche, productif et résilient. Quels arbustes la composent ? Aubépines, noisetiers, églantiers, cornouillers, viornes, pommiers et poiriers sauvages, sureau, ronces communes, prunelliers.

46. Fruitiers divers

46. Fruitiers divers

46. Fruitiers divers

L’atmosphère d’un verger évoque toujours l’abondance et l’espoir. Pommiers, poiriers, cerisiers, noyers, pruniers. Les vergers aux abords des villages et villes assurent la transition entre la nature et l’urbanisation. Ils contribuent à la diversité paysagère et favorisent la biodiversité, en offrant gîte et couvert aux oiseaux, insectes et plantes.

Les vieux fruitiers constituent également une réserve génétique qu’on ne trouve pas dans les vergers commerciaux. Les vergers environnants sont de vieux vergers essentiellement constitués d’arbres haute tige. En opposition aux arbres récents qui sont plutôt des demi tiges. La cueillette des fruits en est facilitée, mais l’impact sur le paysage est différent. Les arbres produisent des fruits qui vont être utilisés sous différentes formes, (confitures, pâtes de fruit, tartes, clafoutis, jus, sirop, nectar) et séchés pour la confection de douceurs en hiver. Les autres fruits étaient distillés (poire, kirsch, mirabelle, quetsche, framboise). Mais attention les vergers sont menacés, il est important de les préserver et de continuer à planter des fruitiers.

47. Platane

47. Platane

47. Platane

Voir description 6

48. Cèdre de l'Himalaya

48. Cèdre de l'Himalaya

48. Cèdre de l'Himalaya

• Origine : Himalaya

• Hauteur : Jusqu'à 60 mètres

• Longévité : 300 ans

• Fruits : Cônes

• Feuilles : Persistantes, les feuilles sont des aiguilles courtes (2 à 4 cm), un peu piquantes.

• Utilisation : Ornementale, construction, meubles, pont et Construction Navale.

• Divers : Il existe plusieurs espèces de cèdre. Le cèdre de l’Himalaya, du Liban, de l’Atlas et de Chypre. Le cèdre de l'Himalaya a été introduit en Europe en 1822. Son port et sa taille assure une mise en valeur de l’espace. Cette essence avec l’odeur de sa résine éloigne les insectes et les vers et est reconnue pour ses vertus thérapeutique. Il constitue, même en hiver un refuge intéressant pour les oiseaux. Le Red Cedar n’est pas un cèdre mais un thuya géant de Californie, utilisé essentiellement en recouvrement pour les murs extérieurs ou des bardeaux.

49. Séquoia Géant

49. Séquoia Géant

49. Séquoia Géant

Voir description 18

50. Epicéa commun

50. Epicéa commun

50. Epicéa commun

Voir description 23

51. Platane

51. Platane

51. Platane

Voir description 6

52. If

52. If

52. If

Voir description 7

53. Peuplier tremble

53. Peuplier tremble

53. Peuplier tremble

• Origine : Europe

• Hauteur : 10 à 30 mètres

• Longévité : 100 ans

• Fruits : Capsules renfermant de nombreuses graines très fines munies d’un épais duvet laineux qui favorise leur dispersion par le vent, dès le mois de juin.

• Feuilles : Alternes, presque rondes, aux bords cannelés, mesurant 3 à 8 cm de long. Au pétiole aplati latéralement, et généralement plus long que le limbe. Ces deux caractéristiques rendent ses feuilles sensibles au moindre souffle d’air, donnant l’impression que ce peuplier tremble, d’où son nom !

• Utilisation : Il est principalement utilisé pour la fabrication de caisses et d’emballages, comme par exemple les boîtes à fromage. Mais il est aussi utilisé en papeterie, en menuiserie courante et pour faire des allumettes. Il est possible d’en faire des panneaux lattés ou de contreplaqué.

• Divers : Dans les pays anglo-saxons la légende dit que le bois de la vraie croix est celui du peuplier tremble.

54. Orme champêtre

54. Orme champêtre

54. Orme champêtre

Voir description 12
 

 

Offres de logements
Prendre RDV passeport/Carte d'identité
Menus de la cantine

Piscine
Moulin 9
Maison de l'archéologie
Délibérations
Le journal de bord du groupe scolaire
Marchés publics
Inscription à la newsletter